Plan de relance: «Pour la Commission, le pire serait que ces fonds soient mal investis»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Union européenne <p>Chercheur à l’Institut Jacques Delors, Andreas Eisl analyse les négociations complexes qui s’amorcent entre Commission et Etats membres autour du fonds de relance européen</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*