Plan de relance : la précarité reléguée à l’arrière-plan

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La gauche fustige la disparité des moyens alloués aux entreprises, qui vont bénéficier d’une baisse de 20 milliards d’euros d’impôts, et aux précaires, aidés à hauteur de 800 millions d’euros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*