Photos d'exactions de l'EI sur Twitter: Marine Le Pen défend sa “liberté d'expression”

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Marine Le Pen a défendu mercredi sa “liberté d’expression et d’information” devant le tribunal correctionnel de Nanterre, qui la juge, aux côtés de Gilbert Collard, pour avoir diffusé des photos d’exactions de l’Etat islamique (EI) sur les réseaux sociaux en 2015.
La présidente du Rassemblement national et l’eurodéputé RN sont jugés pour diffusion de messages violents ou portant gravement atteinte à la dignité humaine, susceptibles d’être vus par un mineur, une infraction passible de trois ans de prison et 75.000 euros d’amende.
Tout l’enjeu du procès repose sur cette “accessibilité aux mineurs”, a souligné la présidente de la chambre, Isabelle Pulver.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*