« Petite frappe » : quand l’ambassade de Chine à Paris s’en prend à un chercheur français

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Antoine Bondaz, membre de la Fondation pour la recherche stratégique, a reçu le soutien de députés français de tous bords au Parlement européen.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*