Pécresse dénonce des « menaces » du président azerbaïdjanais après son voyage en Arménie

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La candidate de la droite à l’élection présidentielle Valérie Pécresse a dénoncé vendredi depuis Athènes, où elle est en déplacement, des « menaces » du président azerbaïdjanais Ilham Aliev après son voyage en Arménie, affirmant qu’elles ne l' »intimident pas ».
Mme Pécresse a dénoncé devant la presse la « gravité de cette menace sur une candidate à la présidentielle qui ne serait pas libre d’aller où elle veut » et a jugé « le silence assourdissant du gouvernement français très choquant ». « Ces menaces ne m’intimident pas et j’aurais aimé une réponse solennelle du gouvernement français à cette menace d’un chef d’état étranger sur une candidate à la présidentielle française », a-t-elle affirmé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*