Paul Quilès, une figure des années Mitterrand

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://www.challenges.fr/assets/img/2021/09/24/cover-r4x3w1000-614d9e64af904-cc9b19f99c1bacdd0ec04ab62cdc1d1e736d8e44-jpg.jpg

Plusieurs fois ministre socialiste dans les années 80 et 90, notamment de l’Intérieur et de la Défense, Paul Quilès, mort vendredi à l’âge de 79 ans, a été une figure marquante de la mitterrandie au pouvoir.
Yeux bleus perçants et sourire rare, ce polytechnicien à l’allure stricte avait été en 1981 au centre d’une vive polémique après des propos maladroits, exploités par la droite, sur la nécessité de « faire tomber des têtes », une fois la gauche arrivée au pouvoir.
Maire de Cordes-sur-Ciel (Tarn) de 1995 à 2020, élu au premier tour lors de quatre mandats consécutifs, il a été député à plusieurs reprises, à Paris puis dans le Tarn, où naquit Jean Jaurès.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*