Paroles Syndicales : Modérateurs de République

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://adcasescom.files.wordpress.com/2021/04/syndic-9-1.jpg

50e article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

La communication et l’action syndicale ont toujours été étroitement liées. La fonction de « modérateur », telle qu’elle s’entend aujourd’hui est apparue pour réguler les éditions web et permettre une forme d’acceptabilité des contenus. Hors du cadre juridique, mais basée sur des jugements arbitraires des éditeurs, cette fonction quasi associative permet aux sites d’éviter le pire même si le meilleur n’est pas toujours au rendez-vous. Dans le domaine politique, il n’existe malheureusement pas de rôle de modération des discours dans les médias, voire même un encouragement de ces derniers à forcer le trait des personnalités pour générer des polémiques. Qui dit polémique, dit audience, en particulier sur une formule malheureuse employée par un responsable, les membres du gouvernement en première ligne sur ce sujet.

Mais il existe une autre forme de modération, beaucoup plus profonde et inscrite dans nos mécanismes républicains depuis 1884 par la loi de Waldeck-Rousseau, qui a autorisé la création de Syndicats. Et ce sont les plus actifs modérateurs de la République, aujourd’hui encore. L’image des syndicats a beaucoup évolué au fil du temps mais leur rôle et leurs objectifs sont toujours restés bien identifiés : la défense des droits des salariés, au-delà du juridique, par une recherche de protection, de valorisation et de conseil de l’ensemble des travailleurs, du bas de l’échelle aux étages des cadres.

Représentativité des

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*