Ouverture du procès de l’attentat de Nice : le doute et les frustrations

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/63157c09161d7c0f68097797/640x360/0702299400854-web-tete.jpg

Le procès de l’attentat du 14 juillet 2016 s’ouvre ce lundi sans son auteur abattu par la police et sans que l’enquête ait pu trouver d’éventuelle complicité. C’est le dernier des grands procès cathartiques de la vague d’attentats revendiqués par l’Etat islamique (EI), qui a frappé la France au milieu des années 2010.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*