OCDE: Mathias Cormann, un libéral à Paris

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Ambitions <p>A la tête de l’organisation internationale depuis le 1er juin, le nouveau secrétaire général défend la concurrence comme moteur du progrès et de l’innovation, y compris la concurrence fiscale. Il se livre dans l’Opinion</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*