Objet : Poursuites en diffamation contre un certain Nedjib Sidi Moussa et les Presses Universitaires de France (PUF)

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Bernard Antony, président de l’AGRIF, directeur de la revue Reconquête, communique :

On m’informe ce jour de ce qu’un certain Nedjib Sidi Moussa vient de publier aux PUF une « Histoire algérienne de la France » dans laquelle je suis gravement diffamé. On m’y présente ainsi : « En effet, Romain Marie, alias Bernard Antony, ancien militant fasciste de Jeune Nation ».

Passons sur le fait qu’il n’y a aucun « alias » dans ma dénomination et que je m’appelle précisément, depuis ma naissance et mon baptême, Bernard Romain Marie Antony.

Je n’ai jamais été un « militant fasciste » et je n’ai jamais appartenu au mouvement « Jeune nation » !

Antijacobin et antitotalitaire depuis toujours, je n’ai jamais été, ni de près ni de loin, un militant ou un sympathisant fachiste ou de ce mouvement Jeune Nation, dans la mouvance duquel d’ailleurs on n’appréciait guère les idées et valeurs de Chrétienté-Solidarité, le mouvement que j’ai fondé dans les années 1975.

Après une vie de combat patriotique et chrétien, aucun livre, aucun journal n’a fait de moi un « ancien militant fachiste de Jeune Nation ».

Je charge aujourd’hui même mon avocat d’engager les poursuites en diffamation qui s’imposent et contre le diffamateur Nedjib Sidi Moussa et contre la maison d’édition PUF.

Cet article est paru en premier sur lagrif.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*