Nouvelle-Calédonie : un gouvernement mais pas de président

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Faute d’un accord entre groupes politiques sur fond de pressions des indépendantistes, les membres du gouvernement élus jeudi à Nouméa n’ont pas pu désigner de président, plongeant la Nouvelle-Calédonie dans une nouvelle crise politique.
“C’est la troisième fois en l’espace de six ans que nous n’avons pas de majorité parce que la droite n’arrive pas à s’entendre”, a déclaré à l’AFP Louis Mapou, le président du groupe Union nationale pour l’indépendance (UNI) au Congrès.
Cette situation intervient à un moment charnière puisqu’il s’agit de la dernière mandature de l’Accord de Nouméa de 1998 organisant la décolonisation de l’île d’ici 2024.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*