Nomadland : notre critique

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Grand vainqueur des Oscars 2021 avec trois statuettes (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure actrice) le nouveau film de la jeune chinoise Chloé Zhao s’inscrit dans la filiation de ses deux premiers longs-métrages : la vie des marginaux américains d’aujourd’hui. Après les Amérindiens dans Les Chansons que mes frères m’ont apprises (2015) et les gueules cassées du Rodéo dans le très beau The Rider (2015), Nomadland s’attaque aux nouveaux aventuriers de l’ouest [ …]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Nomadland : notre critique <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*