Nicolas de Villiers : « Nous allons proposer des films à grand spectacle, inspirés de l’histoire »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Vaincre ou Mourir était au départ une docu-fiction : pourquoi ce changement de format ?

Le projet était à l’origine destiné à la télévision mais lorsque notre partenaire Canal+ a vu les premiers rushs du tournage d’essai, il nous a dit que les images étaient tellement belles qu’elles étaient plutôt destinées à aller sur les écrans de cinéma. Elles en ont l’ampleur et le niveau de qualité. Ils nous ont demandé de repenser notre projet pour le transformer en un véritable film, une fiction. Nous avons dû changer la nature du projet en cours de production, ce qui est assez inédit. Tout cela avec un budget extrêmement contraint et pour un nombre de jours de tournage très limité. Nous avons tourné en seulement 18 jours contre habituellement 8 semaines pour un film de cette durée.

Pourquoi avoir créé une branche de production audiovisuelle ?

Nous voulons projeter des histoires inspirées de la grande histoire sur des écrans, en prolongement de notre premier métier qui est de les raconter sur scène. Pour notre premier film, que nous voulions épique, nous nous sommes inspirés de notre spectacle Le Dernier Panache qui recueille un très grand succès au Puy du Fou. C’est un film qui a du souffle ! Au fond, c’est un métier qui, même s’il répond à des logiques d’écriture différentes, retrouve le même souffle et surtout cherche à véhiculer la même émotion. Notre métier est de parler un langage universel qui touche les femmes et les hommes avec des moyens qui sont ceux de notre époque. […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Nicolas de Villiers : « Nous allons proposer des films à grand spectacle, inspirés de l’histoire » est apparu en premier sur L’Incorrect.

Cet article est paru en premier sur lincorrect.org

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*