Montebourg ne voit pas à gauche de leader “plus fort que d’autres”

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a affirmé vendredi ne pas voir au sein d’une gauche fragmentée d'”acteur plus fort que d’autres”, estimant qu’un projet de gauche devait privilégier l’écologie et la question “de la nation et de la souveraineté”.
“La gauche est extrêmement divisée parce que la branche social-démocrate a abandonné dans la crise les classes populaires”, a estimé sur France Inter l’ancien candidat à la primaire du PS en 2017, qui se consacre depuis à l’entrepreneuriat.
Il faut à ses yeux une gauche qui “replace la question de l’écologie au sommet, replace dans son projet la question de la nation et de la souveraineté, c’est-à-dire la maîtrise de notre destin collectif, et est capable d’offrir aux Français des perspectives de reconquête de ce qu’ils ont perdu”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*