Microsoft lâche son siège au conseil d’OpenAI, sous la pression des autorités de la concurrence

Le géant de l’informatique, qui détient 49 % du créateur de ChatGPT et a obtenu l’usage exclusif de ses technologies, est soupçonné de contrôler de fait la start-up pionnière de l’intelligence artificielle.