Même les keynésiens sont rassasiés de dépenses publiques

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Trop c’est trop <p>L’interventionnisme a été poussé à ses limites pendant la crise sanitaire et la réduction des dépenses publiques fait désormais consensus. Certains keynésiens s’inquiètent même d’effets pervers de la générosité française</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*