Marre d’Instagram ? Essayez Discord

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lopinion.fr/

https://beymedias.brightspotcdn.com/c9/0e/6d3f74ffe85e9c9cfaf33fbb9295/wsj-discord.jpg

David Murhpy, 38 ans, a découvert Discord juste après le lancement de la plateforme de messagerie en 2015. L’application a été conçue comme une plateforme de chat audio pour les joueurs en ligne, un remède à leur frustration face à la mosaïque d’outils de communication épars disponibles à l’époque. M. Murphy, un rédacteur spécialiste de la techn basé à San José, en Californie, l’a téléchargée par curiosité, mais ne l’a pas ouverte pendant des années. Aujourd’hui, il l’utilise quotidiennement. « Mon groupe d’amis vit principalement dans la Baie de San Francisco, mais quand la pandémie est arrivée, certains se sont éloignés », explique M. Murphy. Cette bande de dix personnes a créé un « serveur » Discord gratuit – une interface où ils pouvaient organiser leur chat en « salons » (comme sur Slack), s’appeler à plusieurs instantanément, et regarder des parties de jeux vidéos en partageant leur écran (comme sur Zoom) – pour rester en contact. Mindy Day, la community manager en chef de Discord, a dit que l’application avait grossi rapidement pendant la pandémie en permettant à n’importe qui d’« avoir des contacts avec ceux qu’ils ne pouvaient pas voir en personne, et faire même de nouvelles rencontres ». Elle assure que l’appli compte désormais plus de 150 millions d’utilisateurs actifs par mois. Certains serveurs, comme celui de M. Murphy, ne sont accessible que sur invitation. Mais plein de serveurs sont publics et centrés autour d’un éventail de centres d’intérêt plus large que vous ne pensez, étant donné la raison d’être originelle de Discord. Bien sûr, vous trouverez des serveurs sur League of Legends et les Colons de Catan, mais aussi sur le tricot et la K-Pop. Evidemment, Twitter est rempli de références à la K-Pop, mais Discord fonctionne différemment d’autres réseaux sociaux. Contrairement aux plateformes comme Facebook ou TikTok, Discord n’utilise pas d’algorithme pour proposer du contenu à ses utilisateurs. Il ressemble davantage à un grand groupe de discussion, mais en mieux, parce que si une discussion – disons, un débat tendu pour déterminer si un hot dog est un sandwich – dégénère, vous pouvez facilement proposer de passer en chat audio. Les choses deviennent souvent plus cordiales lorsqu’on peut entendre le ton de la personne. Comme toute autre plateforme, Discord a ses détracteurs. Les parents pourraient à raison s’inquiéter du manque de contrôle parental – tomber sur un serveur public rempli de propos haineux et de désinformation n’est pas difficile. Les sceptiques pourraient aussi se lasser de passer leur temps libre sur une application qui ressemble à Slack. Mais les utilisateurs de Discord disent que sa conception – et l’absence d’algorithme – en font un lieu où l’on peut tisser des liens de façon naturelle et former une communauté autour de centres d’intérêt communs, au lieu d’être obnubilé par des likes. Une de ces communautés est Houseplants, où presque 9000 personnes affichent leur salon verdoyant, échangent des conseils pour faire pousser leurs plantes, et s’informent de ventes à venir. La plupart trouvent le serveur en cherchant des conseils pour sauver leur végétation mal-en-point, explique Marcel Mangold, un modérateur de 27 ans basé à Heidelberg, en Allemagne. Mais les nouveaux se rendent vite compte que cela ressemble plutôt à un café enjoué. Les membres discutent de la flore, mais s’envoient aussi des photos de leurs animaux. (La majorité des serveurs Discord finissent par créer un salon spécialement pour cela, semble-t-il.) Un autre exemple est le Philosophy Cafe, un groupe de plus de 3000 personnes qui planifient régulièrement des appels vocaux pour parler de Kant ou de bouddhisme. Un peu plus de 6000 collecteurs de vinyles traînent dans le serveur Vinyl Chat. Du contenu automatisé informe des ventes et des nouvelles sorties, tandis que les membres parlent musique. Un salon est seulement utilisé pour poster des photos de sa collection de disques que les autres peuvent admirer. Mme Day a indiqué qu’il y a environ 19 millions de serveurs Discord qui couvrent presque n’importe quel sujet. Parcourez tous les groupes publics de l’onglet « Découverte » de l’application, ou la liste, plus petite et plus organisée, gérée par Disboard, un tiers. Si vous n’en trouvez pas un qui vous attire, vous pouvez toujours créer le vôtre. Traduit à partir de la version originale en anglais par Lola Ovarlez.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*