Marie-Josée Augé-Caumon: «Les pharmaciens curieux devraient se passionner pour cette expérimentation»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Au comptoir de l'apothicaire <p>Pour la conseillère de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO), «&nbsp;le combat contre la douleur est certes le fond de commerce des pharmaciens, mais c’est aussi ce qui les sensibilise&nbsp;» à l’usage des drogues</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*