Maillons forts et maillons faibles: face à l’islamisme, un gouvernement divisé

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

FOCUS – Le 17 septembre, lors d’une réunion préparatoire du projet contre les «séparatismes», Emmanuel Macron a eu un choc en découvrant qu’au moins trois de ses ministres censés le porter contestaient son opportunité. Il les a écartés des étapes suivantes du processus à l’Élysée, mais leur influence risque de compliquer encore l’adoption du texte.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*