Macron n'a pas été ciblé par Pegasus affirme un cadre de NSO

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Un haut responsable du géant israélien de cybersécurité NSO a soutenu mercredi que le président français Emmanuel Macron n’avait pas été ciblé par son logiciel controversé Pegasus, au coeur d’un scandale mondial d’espionnage qui a poussé l’ONG Reporters sans frontières à demander un moratoire sur ses ventes.
Les organisations Forbidden Stories et Amnesty International ont obtenu une liste de 50.000 numéros de téléphone, sélectionnés par les clients de NSO depuis 2016 pour être potentiellement surveillés, et l’ont partagée avec un consortium de 17 médias qui ont révélé son existence dimanche.
Le président français Emmanuel Macron, le roi du Maroc Mohammed VI et le Premier ministre pakistanais Imran Khan figurent sur la liste des cibles potentielles de Pegasus, tout comme plus de 180 journalistes à travers le monde qui auraient été espionnés par différents Etats ayant eu accès au logiciel de la société NSO.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*