Macron, du en même temps au contretemps

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lopinion.fr/

https://beymedias.brightspotcdn.com/9e/39/e4dc36a84c1e9398422adea9ae88/remi-godeau.jpg

A deux jours du second tour des législatives, le voyage d’Emmanuel Macron en Ukraine donne à voir un Président non plus maître du « en même temps », mais héraut du contretemps. Sur le plan de la politique extérieure, ce déplacement se fait d’évidence sous contrainte – trop tard pour lever le soupçon d’une prévenance excessive de Paris à l’égard de la Russie ? En politique intérieure, cette parenthèse diplomatique télescope une subite dramatisation de la campagne électorale, comme si le chef de l’Etat alertait in extremis du danger de la gauche radicale avant de s’éclipser… Une séquence médiatique ratée ? Pas seulement, tant ce contretemps se nourrit de l’usure du « en même temps ». Le positionnement politique tourne à la posture politicienne : comment comprendre que les valeurs défendues par La France insoumise, partagées après le premier tour de la présentielle, deviennent désormais incompatibles avec la République ? Le programme ni de droite ni de gauche vire au grand flou : à force de jouer les attrape-tout, l’exécutif paraît ne plus avoir prise sur rien. Illustration par l’incertaine et si peu consensuelle réforme des retraites ou la nature flottante du Conseil national de la refondation… Dans ce contexte, le chef de l’Etat ne pouvait être que pris à contre-pied par l’offensive de la Nupes. Au point, par exemple, de laisser Jean-Luc Mélenchon faire prospérer la fake news d’une hausse en préparation de la TVA sans que ses adversaires ne parviennent à décrédibiliser un programme fou de 160 milliards d’euros de hausses d’impôts ! Contraint d’enchaîner les rattrapages, le Président laisse ainsi entrevoir un essoufflement de la volonté, à l’orée d’un mandat qui n’en finit pas de chercher son élan.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*