Macron attend des « compromis » entre les partis avant de nommer un Premier ministre

Dans une lettre aux Français publiée dans la presse régionale, le chef de l’Etat dit vouloir « laisser un peu de temps » aux formations politiques dans leurs tractations. « D’ici là, le gouvernement actuel continuera d’exercer ses responsabilités », précise-t-il.