L’utilisation de l’IA dans la finance pourrait nécessiter de nouvelles règles, dit la BCE

FRANCFORT (Reuters) – L’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans la finance n’en est qu’à ses débuts, mais doit être surveillée et éventuellement réglementée pour éviter de nuire aux consommateurs et assurer le bon fonctionnement des marchés, a averti mercredi la Banque centrale européenne (BCE).
L’institution basée à Francfort dit voir un certain nombre d’opportunités dans l’utilisation de l’IA générative par les banques et autres institutions financières, comme un meilleur traitement de l’information, un service à la clientèle plus efficace et même une plus grande capacité à repérer les cybermenaces.
Elle met toutefois en garde contre les risques liés à cette technologie, tels que le comportement grégaire, la dépendance excessive à l’égard d’un nombre limité de fournisseurs et la possibilité de cyberattaques plus sophistiquées.

Cet article est paru en premier sur challenges.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*