Lumos maxima

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Si le commerce ne garantit pas la paix, la guerre, elle, le torpille. Ou plutôt, elle torpille l’illusion que la dépendance énergétique ne se paye pas un jour en monnaie géopolitique. Avec le conflit en Ukraine, l’urgence d’acquérir notre souveraineté énergétique ne s’est jamais faite plus pressante. Si l’Union européenne déclare l’embargo sur le gaz et le pétrole russe, nous serons confrontés à de graves pénuries d’engrais, d’uranium, d’essence, de gaz donc, et d’électricité. L’État semble prendre enfin la mesure de la situation, après trente ans de destruction de la filière nucléaire, qui nous assurait une électricité presque propre (car neutre en CO2 ) et bon marché.

Bientôt, il faudra remplacer le pétrole, dont les stocks s’amenuisent. Parmi les candidats, les biocarburants « écolo » sonnent faux, et l’hydrogène « vert » fait craindre une nouvelle arnaque. Comment ferons-nous lorsque la moitié du parc automobile sera électrique ? Serons-nous capables d’extraire notre propre lithium de manière sûre, pour nous affranchir de nos importations russes et chinoises ? Nos sols regorgent d’énergie thermique qui nous permettrait de palier la pénurie de gaz, grâce à l’exploration géo thermique. Cette même technique permettrait d’extraire du lithium de nos aquifères profonds – inutilisables pour l’eau potable. D’une pierre, deux coups. […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Lumos maxima <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*