Loi sur la fin de vie : « Nous refusons d’être le bras armé de cette idéologie mortifère »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

A toujours évoquer la dignité quand il s’agit de la mort choisie et anticipée, on finira par ancrer dans l’inconscient collectif que seule cette façon de mourir est respectable, écrit un collectif de médecins et soignants emmené par la professeure de médecine palliative Gisèle Chvetzoff, dans une tribune au « Monde ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*