L’insolente santé financière de la plateforme OnlyFans

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/631200791552774c8363dba6/640x360/0702290049576-web-tete.jpg

Le site britannique, connu pour héberger des vidéos érotiques et pornographiques, a annoncé jeudi des résultats en très forte progression en 2021. Le propriétaire du site, lui, a touché près de 500 millions de dollars de dividendes en l’espace de deux ans.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*