L’impasse du français moderne dans la guerre identitaire

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le film québécois Jeune fille est actuellement sur les écrans. Pas mal. Et puis l’heureux spectateur francophone a même le bonheur insolite d’aller voir un film en français sous-titré… en français. Pour le cinéma, visiblement, le français du Québec est une langue étrangère.

Pourtant la langue que nous parlons tous dans l’hexagone n’est pas du français. N’est plus du français. C’est juste du patois de TF1. Ou pire, de Canal +. Avec l’accent d’Yves Mourousi ! Le français d’aujourd’hui est tellement sur-unifié, tetra-normé dans son vocabulaire, sa grammaire comme dans son accent, qu’il est impossible de présenter au public agacé la moindre particularité dialectale, le moindre accentouillet. Rien ! C’est Yves Mourousi ou va te faire voir à Carcassonne !

Donc un film québécois, en beau français du Québec, est traité comme une série télé en swahili. Sous-titrage ! Mais quelle honte ! À quoi sert la francophonie puisque personne ne parle visiblement la même langue de Montréal à Bamako ? […]

L’article L’impasse du français moderne dans la guerre identitaire est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*