L’Etat actionnaire n’est pas vraiment à la fête

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La crise sanitaire a plombé le portefeuille de participations de l’Etat dans de grandes entreprises cotées en Bourse. La dégringolade est encore plus sévère que pour le CAC40 et l’Etat prévoit de renflouer à nouveau quelques fleurons stratégiques comme Air France ou la SNCF.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*