Les réseaux sociaux accusées de contribuer à la crise à la frontière entre la Pologne et la Biélorusse

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Facebook s’est retrouvé sous les feux de la rampe pour avoir servi de « centre de coordination » à des passeurs de clandestins qui attirent des personnes à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*