Les libertés publiques, des passions tristes… vraiment ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Lors du débat sur le passe vaccinal à l’Assemblée Nationale, Olivier Véran a déploré que « le refus de la vaccination charrie nombre des passions tristes dont notre société est capable ». Trouver le bon équilibre dans cette pandémie, mener les débats politiques d’une manière qui ne soit pas contre productive tout en protégeant les libertés publiques est un exercice délicat pour le gouvernement depuis le début de la crise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*