Les élus macroniens pris pour cible

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Menaces, insultes, intrusions, permanences ou domiciles murés… Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, près d’une soixantaine de parlementaires de la majorité ont été pris à partie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*