« Les deux Calédonies politiques sont de poids comparable et il ne peut être question d’une exclusion de l’autre »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La Nouvelle-Calédonie vote le 4 octobre pour un deuxième référendum d’autodétermination. Dans une tribune pour « Le Monde », le juriste Jean-Yves Faberon appelle à aller au-delà du résultat nécessairement sans nuance d’une telle consultation, pour trouver par le dialogue une solution équilibrée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*