Les communes, dernier lieu de sociabilité humaine

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« L’État est le plus froid des monstres froids », disait Nietzsche. De fait, la construction de l’État moderne a consisté depuis deux siècles à dépersonnaliser l’exercice du pouvoir : plus de concentration entre les mains d’un seul homme qui pourrait revendiquer, à lui seul, le monopole de la contrainte légitime car ce serait là une source inévitable d’arbitraire. Au besoin, on rappelle, pour la dénoncer aussitôt, la formule car tel est notre bon plaisir, apposée au bas des ordonnances royales sous l’Ancien Régime, tout en faisant un contresens sur la signification du mot « plaisir » qui renvoie au verbe latin placere que l’on pourrait traduire par ce qu’il convient et non le caprice du prince. […]

Retrouvez cet éditorial dans le dernier numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés.

Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

L’article <i class=’fa fa-lock’ aria-hidden=’true’></i> Les communes, dernier lieu de sociabilité humaine est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*