L’Elysée contraint de remballer son plan com

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les arbitrages sur le grand débat qui devaient être le temps fort du début de semaine passent à l’arrière- plan. Ce qui peut faire les affaires de l’exécutif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*