Législatives : il y a du monde au terminus des prétentieux

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Éric Zemmour qui aura tant souhaité de ressembler à Emmanuel Macron durant toute la campagne, selon le vieux principe de la rivalité mimétique, doit être rassuré depuis hier soir : ils peuvent désormais communier dans la même défaite, celle des prétentieux. À supposer, pour l’un, que quelques idées simples déclinées pendant quinze ans à la télévision ; pour l’autre qu’un en même temps superbe aient suffi à les propulser vers l’empyrée démocratique, ils en ont oublié les fondamentaux de la politique civilisée, savoir que, quel que soit le régime, le but reste tout de même de répondre aux aspirations de ses peuples – quitte à le guider malgré lui vers des horizons plus profonds que ceux qu’il imagine.

Lire aussi : Jacques Bompard : « La défaite de la droite est le fruit de la bêtise et de l’idiotie »

La merveilleuse nouvelle de cette législative, c’est que la politique spectaculaire a pris un sérieux coup dans l’aile.…

L’article Législatives : il y a du monde au terminus des prétentieux est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*