Législatives : Ensemble et la Nupes toujours au coude-à-coude dans les sondages, le RN progresse

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

D’ici quelques heures, la campagne des législatives prendra fin avec l’entrée en vigueur de la traditionnelle période réserve électorale, qui démarre ce vendredi 17 juin à minuit. Une fois les résultats connus, dimanche soir, c’en sera fini de la longue séquence électorale ouverte avec l’élection présidentielle. Si proches du but, les familles politiques vont cependant devoir retenir leur souffle encore un peu, tant les plus récents sondages laissent planer le doute sur la future composition de l’Assemblée nationale.

L’enjeu majeur, pour la macronie, est de parvenir à conserver sa majorité absolue. Pour ce faire, c’est face à la Nupes qu’il faudra surtout résister, les deux coalitions étant arrivées en tête du premier tour. Or, selon une enquête Elabe publiée pour BFMTV, ce vendredi, cela risque d’être serré : les projections accordent à Ensemble (Renaissance – Modem – Horizons) entre 255 et 295 sièges. La majorité absolue se situant à 289 élus, la barre semble haute pour le camp du président de la République. En 2017, La République en Marche l’avait largement emporté, en raflant 350 sièges.

Mélenchon loin de Matignon

De son côté, la Nupes (LFI – PS – EELV – PCF) pourrait obtenir entre 150 et 200 sièges, soit largement plus que l’ensemble des sièges sauvés par la gauche en 2017. Une très belle performance, mais largement éloignée du score qui aurait permis à Jean-Luc Mélenchon de concrétiser ses rêves de Matignon. Les Républicains, quant à eux, devraient connaître un dimanche soir moins agréable : l’enquête Elabe leur accorde entre 55 et 70 sièges, contre plus de 100 en 2017.

C’est pour le Rassemblement national que les nouvelles sont, en revanche, meilleures : l’ancien parti à la flamme peut espérer faire entrer au Palais-Bourbon entre 30 et 50 députés – contre seulement huit en 2017. Une nette progression qui parviendrait peut-être à faire oublier le retour en force de la gauche à la tête de l’opposition.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*