«Le terrorisme n’a pas de frontières, la coopération policière ne devrait pas en avoir non plus». La chronique de Manfred Weber

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Europa <p>« &nbsp;Face au maintien de la menace terroriste à un très haut niveau et au développement des activités du crime organisé, la meilleure façon d’assurer la sécurité des Européens n’est pas, comme le voudrait l’extrême droite, de se recroqueviller sur les frontières nationales »</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*