Le satisfecit du CSM sur les conditions de l’enquête sur François Fillon pendant la présidentielle 2017

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le Conseil supérieur de la magistrature estime néanmoins qu’une réforme du statut du parquet et une loi sur les remontées d’informations s’imposent. Un souhait qui ne devrait pas être pris en compte par le gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*