«Le père, Labruffe et le truand» – la critique de Bernard Quiriny

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

In folio <p>«&nbsp;Dans cette ambiance d’écroulement familial quasi burlesque, Alexandre Labruffe tente de garder la tête froide, de gérer les affaires courantes et de démêler tant bien que mal les mystères qui s’accumulent, tout en encaissant les sarcasmes philosophiques de sa compagne coréenne…&nbsp;»</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*