Le nouveau patron cost-killer du losange promet une «Renaulution»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Arrivé en juillet aux commandes de Renault, Luca de Meo prévoit une «discipline stricte en matière de coûts» pour faire du groupe un «leader dans l’électrification». Après 15 000 suppressions de postes, d’autres destructions d’emploi sont à craindre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*