Le lancer de nain est-il moral ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

On pourrait parler des heures de l’importance des traditions, des milliers d’emplois qu’elles génèrent, de la vie sociale qu’elles tentent de conserver, de la transmission de l’identité, de la passion et des arts, soit autant de cibles pour les coups de boutoir qu’une certaine gauche ne cesse d’asséner oubliant Jaurès, oubliant que l’identité comme la nation sont les seuls biens qu’il reste à ceux qui n’ont rien. On pourrait dépeindre la singularité de cet art qui se crée sous nos yeux, parler de la beauté qui se construit dans le feu majestueux du canon pour exploiter l’aérodynamisme admirable du nain et rendre hommage à cet homme si petit, le corps ancré dans un tube et si grand dans cette pièce d’artillerie, ce trait d’union entre l’étroitesse et l’atrophisme qui illumine cette complémentarité sublime. On pourrait vous parler du plaisir d’enfoncer la bourre et d’y enfiler son nain blanc impeccablement recroquevillé juste avant d’allumer la mèche, de l’odeur de madeleine des grains de poudres qu’enflamme le feu et du son revigorant de ce corps qui file hors du conduit à peine embrasé par cette allumette qu’on attise.…

L’article Le lancer de nain est-il moral ? est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*