Le Figaro – interview de Guillaume Peltier : « J’ai décidé d’être candidat ».

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Serez-vous candidat à votre réélection dans la 2e du Loir-et-Cher sous la bannière du parti Reconquête ! ?  

Oui, j’ai décidé d’être candidat aux élections législatives dans ma circonscription. Alors que la composition du nouveau gouvernement illustre une énième prime aux carriéristes et aux opportunistes, je veux démontrer qu’il subsiste des hommes politiques épris de convictions. À l’heure où, si courageusement, Éric Zemmour s’engage lui-même dans la campagne, où près de 1600 des nôtres, candidats, suppléants et mandataires, s’engagent pour porter nos couleurs, je ne pouvais, moi aussi, que montrer l’exemple. Éric Zemmour est un bonapartiste : au pont d’Arcole, Bonaparte se saisit toujours du drapeau pour emmener ses soldats. Et Masséna ne le laisse pas seul.

J’ai mené onze campagnes électorales sur mon nom. J’ai perdu les premières, j’ai gagné les cinq dernières. Chez moi, en Sologne, j’ai été élu maire, président de communauté de communes, conseiller régional, député puis conseiller départemental. Je mesure qu’au milieu de la tempête, pour notre camp comme pour notre patrie, j’engage un combat difficile. Mais le courage du risque vaut tellement plus que les risques d’un échec, dont les grands destins sont jalonnés comme aime à le dire Éric Zemmour.  Celui qui refuse de prendre des risques, celui-là passe à côté de ce que la vie a de plus grand et de plus intense. 

Les perspectives pour votre parti de faire élire un député en juin sont faibles. Quels sont vos objectifs pour ce scrutin législatif ?  

Tout

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*