La schizophrénie mémorielle de François Mitterrand

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

On passera sur les amitiés particulières du François Mitterrand de l’Occupation et ses affinités électives avec René? Bousquet. Le rapport de l’auteur de La Paille et le grain à la question royale nous servira ici de mesure. À Angoulême comme à Paris, il fréquentera les lycées et étudiants monarchistes de l’Action française avec ses amis Pierre de Bénouville et Claude Roy. En 1938, il se rendra à Bruxelles pour rencontrer le comte de Paris alors exilé par les lois de la République. Le geste n’est pas aussi anodin qu’on a voulu le croire […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article La schizophrénie mémorielle de François Mitterrand <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*