« La présence de l’extrême droite au second tour de la présidentielle n’est pas inéluctable »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Afin d’éviter un affrontement similaire à celui de 2017, entre Emmanuel Macron et Marine le Pen, Philippe Lazar préconise, dans une tribune au « Monde », que le président de la République réinverse le calendrier électoral.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*