La mise en examen de Richard Ferrand complique la rentrée de l’exécutif

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Edouard Philippe a apporté son « total soutien » au président de l’Assemblée, poursuivi pour prise illégale d’intérêts. Dans la majorité, à la veille de la réforme délicate des retraites, on s’inquiète de l’image négative renvoyée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*