«La médecine française reste dans une grande difficulté face à la mort»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Pour Didier Sicard, président d’honneur du Comité national d’éthique, l’affaire Lambert révèle la mauvaise gestion de la fin de vie dans l’Hexagone.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*