La justice valide deux arrêtés municipaux anti-pesticides

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Tournant En interdisant les pesticides sur leurs communes, les maires de Sceaux et Gennevilliers étaient dans « leur bon droit », selon le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, car les habitants couraient « un danger grave »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*