La justice autorise Virginie Calmels à se présenter à la présidence des Républicains

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Nouveau rebondissement dans l’affaire Virginie Calmels. Le 23 août dernier, l’ancienne adjointe au maire de Bordeaux avait annoncé sa candidature à la présidence des Républicains. Mais celle-ci avait été retoquée par la haute autorité du parti quelques jours après, justifiant cette décision par le retard de paiement des cotisations de Virginie Calmels. Mercredi 21 septembre, le tribunal judiciaire de Paris en a décidé autrement. Le Monde relaye que la justice a en effet balayé « l’irrecevabilité de la candidature » de la dirigeante d’entreprise et femme politique. Celle-ci a donc obtenu le droit de se présenter officiellement à la présidence LR.

« Me voilà enfin rétablie dans mes droits »

Le tribunal a aussi condamné les Républicains à verser « la somme de 5 000 euros » à Virginie Calmels. Les magistrats ont affirmé que la condition de paiement de cotisation à la date du 22 juillet n’avait « été publiée et communiquées aux adhérents que le 25 juillet » et pointé du doigt un règlement intérieur comportant « des clauses ambiguës ». L’ancienne numéro deux du parti n’a pas caché sa satisfaction après cette décision. « Me voilà enfin rétabli dans mes droits », a-t-elle déclaré. Le combat n’est néanmoins pas terminé puisque pour espérer remporter l’élection qui se tiendra les 3 et 4 décembre prochains, la candidate devra obtenir les parrainages de 485 adhérents et dix parlementaires. Virginie Calmels affrontera Eric Ciotti, Bruno Retailleau, Aurélien Pradié et Serge Grouard.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*