« La généralisation du port du masque opaque aboutit à l’exclusion d’une partie de la population »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La vue du visage de l’interlocuteur est cruciale pour le malentendant dans l’échange verbal, souligne, dans une tribune au « Monde », Charlotte Denoël, conservatrice en chef à la Bibliothèque nationale, elle-même sourde profonde de naissance. Elle appelle notamment à l’utilisation plus fréquente de masques transparents.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*