« La France ne serait-elle pas plus belle, en Océanie et dans le monde, liée par un partenariat durable avec un Etat calédonien ? »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La Nouvelle-Calédonie se prononcera, le 12 décembre, sur l’accession ou non de l’archipel à la pleine souveraineté. Jean-François Merle, ancien conseiller de Michel Rocard pour l’outre-mer, regrette, dans une tribune au « Monde », que la campagne lancée par l’Etat français soit teintée d’accents passéistes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*